Projets porteurs

Dans le secondaire

Professeur qui explique une matière a deux élèvesL'approche orientante

Pionnières en Communauté française, les écoles provinciales pratiquent l’approche orientante, sous la supervision de l’UMons : elles accompagnent l'élève dans ses choix pour l’avenir, contribuant ainsi à sa motivation scolaire ! L'approche orientante prend des formes multiples : ateliers pour une meilleure connaissance de soi, visites d’entreprises, rencontres de professionnels, projets en collaboration avec des entreprises de la région, échanges avec des élèves de sections qualifiantes, etc.


  

La méthode consiste en fait à dépasser les matières scolaires pour amener les élèves à développer des compétences générales d’organisation, de recherche de l’information, de communication, de réflexion, etc. En apprenant à mieux se connaître eux-mêmes et à mobiliser tout ce qu'ils ont entre les mains pour résoudre un problème, ils arrivent à aborder plus sereinement les choix d'orientation qu'ils auront à poser au cours de leur cursus et même au-delà. Ceci implique une capacité de recourir à la matière scolaire mais aussi à leurs expériences, habiletés, aptitudes et intérêts, ou même à solliciter des compétences extérieures auprès de pairs ou de personnes-ressources.

 

Valoriser l'enseignement qualifiant et liés à la technicité

Il n'existe pas de métiers qui valent plus que d'autres. Chacun est important à la place qu'il occupe, pour que la société fonctionne dans son ensemble. Les métiers manuels ne sont d'ailleurs pas plus « faciles » que les autres : de plus en plus, chaque secteur exige un haut niveau de technicité !
Pour aider les élèves à faire partie des meilleurs dans leur branche, la Province de Hainaut mène une politique active de valorisation de l’enseignement qualifiant, et les enseignants coachent les élèves vers la maîtrise de leur futur métier.

étudiant travaille atelier

Comment ?

  • Chaque métier est découpé en plusieurs parties et chacune de ces parties est l’objet d’une épreuve.
  • Ensemble, les enseignants préparent les élèves à la réussite d’une épreuve et les aident à corriger leurs erreurs.
  • Ensuite, ils concentrent leurs efforts sur l’épreuve suivante.
  • D’étape en étape, les élèves apprennent progressivement tous les aspects du métier, pour décrocher leur certificat de qualification.
  • qu’il s’agisse de l’équipement de chaque école ou des centres de technologie avancée (CTA), une attention particulière est accordée à la modernité des équipements techniques des écoles qualifiantes, pour que chacun puisse y effectuer ses apprentissages dans des conditions les plus proches possibles du réel.

 

Les Centres de Technologie avancée (CTA)

Cette infrastructure met des équipements de pointe à la disposition des élèves et des enseignants, quels que soient le réseau et le caractère d’enseignement.

La Province de Hainaut dispose de 3 CTA ou Centre d’Excellence :

  • en mécanique industrielle à Charleroi,
  • en mécanique automobile à Leuze,

  •  en hôtellerie à Saint-Ghislain.

 

Chef cuisinier coupe dans une assiette

 

Adapter les rythmes : la formule « P45 »

A l'Institut Jean Jaurès de Charleroi et au Lycée d’enseignement technique du Hainaut à St-Ghislain, par exemple, on applique le « P45 » :  cela signifie que chaque séance de cours dure 45 minutes et non 50.
Ce temps gagné est consacré à des projets et à des activités propices à la réussite et à l’épanouissement : séances de remédiation ou de dépassement, activités orientantes, projets culturels, sportifs, scientifiques ou artistiques, etc.
Au total, l’élève a bénéficié du même nombre d’heures de cours mais avec une pédagogie plus variée et ouverte sur le monde.

Ce sont les écoles qui choisissent de travailler en P45 sur base de leur projet d’établissement et qui décident des pédagogies alternatives à développer dans ce cadre. Cette liberté stimule l’imagination, l’inventivité et l’implication personnelle.

 

L'immersion linguistique

immersion linguistique

À Charleroi, Leuze et La Louvière, un cursus scolaire en immersion te permet de suivre la moitié des cours en anglais. Des matières telles que l’histoire, la géographie, les sciences sociales ou économiques, etc. sont dispensées par un enseignant native speaker. Une technique qui permettra de tenir une conversation courante après à peine trois ans !

 

Etudes sportives

 A Mons, l'Ecole des Sports accueille les jeunes sportifs de bon niveau et d’élite, qui peuvent ainsi bénéficier des superbes infrastructures de la Maison provinciale des Sports à Havré et des meilleurs coachs pour arriver au top dans leur discipline de prédilection sans pour autant délaisser leur programme scolaire traditionnel, qu’ils suivent dans l’une des écoles pro­vinciales du réseau montois.

 

L'Ecole du Futur 

L'on y fait toujours des maths, du français, des sciences, etc. mais à partir de thèmes concrets, tels que l’aviation, le théâtre, l’eau ou encore l’actualité : l’enseignement  est décloisonné pour être en prise plus directe avec le réel. De dispensateurs de savoirs, les professeurs se sont mués en “facilitateurs”, en guides.

A Mons, dans une halle multimédia contenant toutes les sources d’information nécessaires, les élèves sont invités à effectuer,

élève avec un casque audio devant un ordinateur

seuls ou en groupe, une recherche active des données dont ils ont besoin pour résoudre le problème qui leur a été posé. Autonomie, maîtrise des outils de la connaissance et solidarité s’ajoutent donc à l’apprentissage des matières proprement dites.

Adapté à l’enseignement technique à Soignies, le concept d’Ecole du Futur a permis aux élèves d’électromécanique de participer à la sauvegarde du patrimoine ferroviaire de la région en fabriquant, à l’école, des pièces destinées à remettre en état de marche des locomotives historiques. D’autres se sont familiarisés à la transitique (processus qui permet d’adapter des machines aux produits à fabriquer) car l’école abrite la 1e cellule d’usinage flexible de Wallonie opérationnelle dans l’enseignement secondaire. Des animations en langues, de communication à distance et d’étude du milieu aquatique ont été lancées, ainsi que l’idée de mettre les élèves en contact avec plusieurs professeurs pour une même matière, afin de varier les styles, les sensibilités et les méthodes d’évaluation.

 

Sensibiliser au développement durable – Agenda 21 et PROXIAL

Le développement durable à l'école, c'est possible, grâce à l'Agenda 21 ! Il mobilise l’ensemble de la population scolaire pour développer des partenariats avec des acteurs locaux. L’agenda 21 modifie la gestion quotidienne de l'école (la gestion des déchets, les repas au mess, etc.), ouvre le débat et améliore la communication entre tous.

messe d'école à l'heure des repas

Concrètement :

  • on propose aux élèves une alimentation saine composée de produits issus du commerce local et équitable,
  • on met en place un réseau de récupération et de valorisation de matériaux usagés,
  • on réalise des actions de sensibilisation sur les économies d’énergie,
  • on améliore le cadre de vie,
  • etc.

Le projet PROXIAL est quant à lui centré sur ce que les élèves mangent... Il s'agit de privilégier les produits locaux, de diminuer les snacks, de ré-introduire les légumes dans leur alimentation, de limiter le gaspillage et le suremballage...

Concrètement, chaque école choisit de s’inscrire dans le projet et son degré d’implication (nombre d’actions, investissements humains et techniques, définition d’une journée de l’alimentation saine ou modification complète de l’offre alimentaire, etc).

 cajot de pommesÇa se passe en deux étapes :

a) Elèves, parents et enseignants réfléchissent ensemble à définir ce qu’est une alimentation saine, éthique et solidaire (les thèmes abordés sont le bio, les aliments de proximité, etc)

b) On instaure de nouvelles habitudes au sein des équipes de cuisine, par exemple, en privilégiant les producteurs locaux et les produits de saison.

Ce projet est mené en collaboration avec l’Observatoire de la Santé du Hainaut.

 

 


Dans le supérieur

PME 3000

Pour qui souhaite créer sonentreprise, il n'est pas toujours facile de concrétiser son projet... Au sortir des études ou après des années de travail salarié, PME 3000 est là pour vous aider, en vous proposant une formation personnalisée et intensive de 6 semaines (ou 13 semaines en horaire décalé), avec l'élaboration de votre business plan en objectif final.

Intéressé ? Plus d'infos ici : www.pme3000.be

Creative school lab

« Le Projet « Creative School Lab » vise la création de laboratoires de créativité au sein des Hautes Ecoles Pédagogiques afin de favoriser l’intégration d’une formation à la pensée créative dans la formation initiale des futurs enseignants qui se destinent à l’éducation maternelle, primaire et secondaire inférieure. Cette formation à la pensée créative s’appliquera à n’importe quelle matière d’enseignement ainsi qu’aux enseignements transcurriculaires. Equiper les jeunes adultes de demain afin qu’ils deviennent des individus capables d’inventer en permanence des solutions individuelles et collectives d’adaptation au changement, implique que leurs enseignants les aient explicitement préparés à relever ces défis. Il s’agit à la fois de développer les compétences et les attitudes alliant créativité, esprit critique, persévérance, remise en question, imagination, inventivité, etc.qui en feront des adultes créatifs. »

« Six Hautes Ecoles Pédagogiques de Wallonie, (dont la Haute Ecole Condorcet), ont été sélectionnées sur base de deux appels à projets (en 2013 et 2014) afin de mener, en collaboration avec des experts de la pédagogie de la créativité, un projet pilote au sein de leur établissement de création d’un laboratoire de créativité qui a permis de tester la mise en œuvre de projets de formation à la pensée créative en faveur de leurs étudiants ».

La Catégorie Pédagogique de la Haute Ecole Condorcet s’est dotée d’un Creative School Lab. Un local équipé pour accueillir et tester la mise en œuvre d’une formation à la pensée créative directement auprès des futurs enseignants.  Un  programme de formation ad hoc et un accompagnement par des experts tout au long des six projets sélectionnés, dont celui de la Haute Ecole Condorcet, sont offerts aux Hautes Ecoles. Un budget spécifique leurs ont permis d’équiper leur Creative Lab (aménagement, mobilier, matériel, etc.) et couvre les coûts supplémentaires de personnel dédiés à la mise en œuvre des projets sélectionnés.

http://www.creativewallonia.be